Le Blog

Témoignages

Témoignages de parents

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 21 septembre 2012

Témoignez dans Grandir Autementr

Pour notre prochain dossier : Concilier maternité et travail, nous recherchons des témoignages, photos ou autres contributions autour du sujet (rédaction d'articles, par exemple) notamment sur les aspects suivants :

Travailler à la maison
Faire garder ses enfants
La maternité implique-t-elle de renoncer à sa carrière ?
Etre intermittente du spectacle, infirmière (ou tout autre métier à horaires décalés et difficiles) et être maman

Nous recherchons également des témoignages sur l'allaitement de nuit : êtes-vous une adepte des tétées nocturnes ou, au contraire, cela vous dérange-t-il, passé un certain âge, que votre ou vos enfants vous réveillent la nuit pour téter ? Racontez-nous comment cela se passe chez vous, vos trucs et vos astuces pour concilier sommeil et allaitement.
Ecrivez-nous à redaction@grandirautrement.com

Enfin, dans notre rubrique "La parole aux papas", nous donnons la parole… aux papas ! Vous êtes un papa et vous souhaitez vous exprimer et faire partager aux lecteurs de Grandir Autrement votre point de vue sur tel aspect ou tel autre de votre parentalité ? Envoyez-nous vos textes à redaction@grandirautrement.com

Vous êtes pigiste ou auteur ? Vous souhaitez écrire pour Grandir Autrement ? N'hésitez pas à envoyer à la rédaction un échantillon de vos écrits, ainsi que des idées de sujets. Contactez-nous à redaction@grandirautrement.com

dimanche 9 septembre 2012

Avis Juridique : refus de couches lavables en crèches

Avis Juridique : refus de couches lavables en crèche

Suite à la question d'une de nos lectrices, nous publions l'avis juridique formulé par une adhérente et bénévole active de l'association. L'équipe de Grandir Autrement a pu constater que pour ce type de désaccords, en plus du dialogue entre les parties et la présentation d'exemples positifs dans des situations comparables, un appel aux politiques (RDV avec l'adjointe en charge de la petite enfance de la commune) ou aux médias peut être aussi efficace.

"Est-ce qu'une crèche a le droit de refuser l'usage de couches lavables ? La raison avancée est relative au problème d'hygiène que cela poserait, même si la maman propose de fournir les couches propres ainsi qu'un bac ou sac hermétique pour récupérer les couches souillées. "

Chère lectrice,
Le problème des couches lavables et plus généralement de tout ce qui sort du « cadre » classique (im)posé par la société actuelle peut vite compliquer la vie des parents qui optent pour des solutions alternatives. Il peut également empoisonner la vie d’un directeur de crèche aussi.
En effet, les établissements d’accueil des enfants de moins de 6 ans sont soumis à une stricte réglementation, notamment relative à l’hygiène et à la sécurité sanitaire des enfants. L’article R2324-17 du code de la santé publique rappelle que « Les établissements et les services d'accueil non permanent d'enfants veillent à la santé, à la sécurité, au bien-être et au développement des enfants qui leur sont confiés (…) ». De même, l’article R2324-28 du même code explique que « Les personnels des établissements doivent pouvoir y accomplir leurs tâches dans des conditions satisfaisantes de sécurité, d'hygiène et de confort (…) ».
Le choix des modalités de mise en œuvre de l’hygiène et de la sécurité, y compris sanitaire, incombe alors à la direction de la crèche, qui les définit notamment dans son projet éducatif.
Dès lors, une crèche peut, selon moi, légitimement refuser l’usage de couches lavables, considérant que cet usage peut engendrer plus de risques relatifs à la sécurité sanitaire.
N’oublions pas qu’un directeur de crèche engage sa responsabilité dans la gestion de sa crèche. Il est n’est donc pas étonnant que certains directeurs soient plus réticents à tout ce qui sort d’un cadre sanitaire classique. Le problème est le même concernant la confection de repas/goûters par les parents. Certaines crèches le tolèrent et sont même demandeuses, mais d’autres refusent pour des questions de sécurité sanitaire.
Je sais (pour l’avoir pratiqué !) combien il est difficile de trouver une place en crèche pour ses enfants. Mais il est clair qu’il encore plus difficile de trouver des crèches dont le projet éducatif répond aux choix que nous faisons pour nos enfants.
Je vous souhaite sincèrement de trouver une solution la plus en phase avec vos attentes.
A bientôt.

Alexandra C., Juriste, Bénévole active de l'association Grandir Autrement

vendredi 16 mars 2012

Appel à témoins

URGENT - Nous recherchons des témoignages sur vos trucs et astuces de parents pour faciliter le quotidien dans une famille recomposée.

Vous pouvez nous écrire à redaction@grandirautrement.com

Merci !

jeudi 8 décembre 2011

Recherche de témoignages autour des rituels du coucher

Je cherche des témoignanges de parents afin de m'aider dans mon projet de diplôme. Je travaille sur le rituel du coucher de l'enfant. Racontez moi comment se passe ce moment avec votre enfant. Quelles angoisses disparaissent lors de ce moment ? Quelles activités faites-vous ? Combien de temps dure t-il ? Le doudou l'aide t-il a s'endormir ?
N'oubliez pas de préciser l'âge de votre enfant.
Merci d'avance pour vos réponses.

Milène CULLERIER milene.cullerier@wanadoo.fr 06 13 84 10 74

mercredi 18 mai 2011

Témoignages : les différents courants de l'alimentation vivante

Complément web au N29

Voici de nombreux témoignages sur les différentes manières de manger cru : crudivorisme, frugivorisme, alimentation originelle, et même régime paléo !

Crudivorisme

Irène Grosjean, naturopathe : "Je suis végétarienne depuis cinquante-cinq ans, avec une crudité à chaque début de repas. Et puis, je me suis rendue compte que le cuit n'était pas idéal, car il ne contenait pas de vie, les molécules y sont mortes. Cette énergie de vie manquante est, dans l'alimentation actuelle, remplacée par des excitants, dont la viande. Mais on n'a pas un système digestif de carnivore ! Alors, on stocke ce qu'on ne peut pas digérer. En effet, notre corps est composé de deux tiers de liquide. Or, nous n'avons que cinq litres de sang. Sur une personne de soixante kilo, il y a donc 40 kilo de liquide, dont une trentaine de litre dont la médecine ne se préoccupe pas. C'est dans ce liquide que l'organisme stocke ses résidus. Cela cause de la fatigue et, régulièrement, le corps entreprend de se nettoyer à l'aide des maladies. Et qu'est-ce qu'on fait, dans notre société ? On empêche le corps de se nettoyer à grand coup de médicaments. Cela s'appelle le progrès… et crée des maladies de plus en plus profondes. On a fait des médecins des prescripteurs de médicaments et d'opérations. La naturopathie, au contraire, s'attache à la prévention : révéler à l'individu comment recouvrer la santé. Je mange donc des aliments vivants, des végétaux. C'est ce qu'on trouve dans la nature et qu'on mangerait si nous n'avions pas d'outils sous la main ! Des fruits, de préférence, car on a un système digestif de frugivores, comme les primates. Cela ne veut pas forcément dire qu'on descende du singe, mais, en tout cas, notre système digestif est tout à fait similaire, avec un système digestif long et de petits reins. Je mange aussi des racines, des feuilles. Comme les primates, d'ailleurs. C'est l'alimentation que la nature a prévue pour nous ! Cela permet de nettoyer les liquides dans lesquelles les cellules baignent. C'est d'ailleurs pour moi le travail d'un naturopathe que de veiller à nettoyer ces liquides. Les crises d'élimination seront différentes en fonction des individus car l'organisme utilise son système le plus fort pour se détoxiquer. C'est vrai qu'il y a peu de naturopathes qui ont une alimentation crue. Quand j'ai étudié la naturopathie il y a cinquante-cinq ans, on parlait très peu d'alimentation vivante. Ce sont les américains qui sont les leaders de ce mouvement qui émerge seulement à présent en France… Je pense que le point de départ de tous nous systèmes, c'est la respiration, l'alimentation, le sommeil et l'élimination. Mais c'est l'alimentation que nous avons le plus déréglée ! Les supermarchés sont remplis de riens pour lesquels on détruit les forêts, pour emballer ce vide…" http://www.santenaturopathie.com (divers témoignages sur le site internet)"

Lire la suite...

- page 2 de 20 -