"En France l'accouchement à domicile (AAD) est choisi par une minorité de femmes et cette possibilité est revendiquée par les associations de parents et les sages-femmes libérales qui le pratiquent. Pourtant cette option est présentée comme à risque élevé par une majorité de personnes (qu'elles soient professionnelles ou pas).
A tort ?
Après analyse des nombreuses études scientifiques sur le sujet rien ne prouve que l'AAD soit plus dangereux que l'accouchement hospitalier, pour des femmes vivant une grossesse physiologique. De plus cette alternative permet une réduction des interventions médicales et de la morbidité maternelle tout en améliorant la satisfaction des femmes."

D'après Cathy-Anne PIREYN-PIETTE

Au plaisir de vous retrouver nombreux,

Frédérique, pour
Naître et grandir tout simplement ngts@free.fr