En organisant la campagne « Stop aux mauvais joueurs ! », WECF- Women in Europe for a Common Future, attire l’attention du public sur la présence de substances dangereuses qui seront toujours présentes dans les jouets si la Directive devait être adoptée en l’état, le 16 décembre 2008.

WECF exige la prise en compte des effets de ces substances sur la santé et sur le développement de l’enfant et appelle chacun à se mobiliser auprès des parlementaires européens afin d’obtenir une législation protectrice pour tous.

Campagne de mobilisation : du 1er au 16 décembre, tous les parents et consommateurs seront invités à signer une lettre adressée aux parlementaires européens, pour exiger une interdiction inconditionnelle des substances cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques, persistantes et bioaccumulatives, et des perturbateurs endocriniens dans les jouets. Cette lettre pourra être signée en ligne sur le site de WECF - http://www.wecf.eu

Le public sera également invité à venir faire tester ses jouets lors de la manifestation organisée par WECF : le représentant d’un laboratoire indépendant réalisera sur place des tests immédiats.

WECF présentera sur place toutes sortes de jouets : peluches, poupées, jouets pour le bain, puzzles en bois.

  • Des écriteaux indiqueront les substances chimiques que ces jouets peuvent contenir (formaldéhydes, retardateurs de flammes, phtalates, bisphénol A etc...)
  • Le public sera invité à apporter et faire tester ses propres jouets par la représentante d’un laboratoire indépendant.
  • Ces tests immédiats pourront déterminer la présence de certaines substances dangereuses pour la santé.
  • Un dossier d’information concernant les effets de ces substances sur la santé des plus jeunes et sur l’environnement sera également disponible.

PS : une manifestation simultanée sera organisée à Annemasse, siège de WECF France, sur la Place de l’Hôtel de Ville.