La Gymnastique Sensorielle Périnatale, une technique initié par Martine DE NARDI

Le périnée, a trois fonctions principales : de soutien, de passage, et de coordination sensori motrice. Quand il est considéré dans la globalité corporelle de la personne, il a un rôle de soutien à plusieurs niveaux. Le soutien des viscères du petit bassin, c’est-à-dire de l’intimité de la personne, le soutien de tout le tronc, et ainsi de la vie viscérale et émotionnelle de la personne, mais aussi le soutien de la tête, c’est-à-dire de la pensée et du psychisme de la personne. D’autre part, de par sa forme à la fois comme un réceptacle mais, en volume, comme un matelas pneumatique, qui n’est pas atone mais dynamique, avec une modulation tonique, il est aussi le toit de notre ancrage au sol.

La spécificité de la rééducation du périnée en Gymnastique Sensorielle Périnatale est de rééduquer le périnée dans la globalité corporelle de la personne, en intégrant sa fonction somato-psychique, émotionnelle et intérieure sensible. Cette rééducation se fait à la fois sur le plan sensoriel, moteur et aussi au niveau de la coordination sensori-motrice du périnée qui est souvent à réinstaller. D’autre part, le praticien propose également une éducation sensorielle et motrice à travers la Gymnastique Sensorielle du périnée, c'est-à-dire un entraînement comme toute gymnastique globale et douce afin que la personne gagne en autonomie et en confiance dans la relation à son intimité. Ainsi le périnée n’est pas abordé uniquement dans son aspect pathologique mais aussi physiologique de manière éducative et préventive.

Le praticien commence localement puis, très vite, intègre le périnée dans la globalité du petit bassin, du bassin, du tronc, puis de tout le corps. Cette éducation ou rééducation sensorielles se font en statique, puis en dynamique, puis dans une rééducation à l’effort. Ceci à partir d’un travail basique de coordination de mouvement, nommés schèmes de convergence (enroulement) et de divergence (déroulement), pratiqués dans une lenteur sensorielle qui favorise la perception de soi. Ce travail sensoriel global permet à la maman de réintégrer et de gagner en autonomie dans toutes les fonctions de son périnée, au sein de l’intensité de sa vie quotidienne, de son intime dans le rapport à elle-même, mais aussi de son intime dans le rapport à l’autre, jusque dans sa sexualité.

Le praticien en GSP propose une éducation et/ou une rééducation sensorielle et motrice du périnée, aux différents stades de la périnatalité :

Lors de la grossesse, dans l’objectif de favoriser la souplesse du périnée, sa vascularisation, sa modulation tonique (adaptation du tonus) et sa perception. Cette éducation permet : d’équilibrer la statique et la dynamique du bassin à la progression de la grossesse ; de maintenir la fonction de soutien du périnée lors de la grossesse ; de préparer la fonction de passage et de coordination sensori motrice du périnée pour l’accouchement et d’intégrer dans son intimité une nouvelle relation à soi et au bébé in utero.

Lors de l’accouchement, dans l’objectif, de favoriser la modulation tonique du périnée, sa vascularisation, sa coordination sensorimotrice et sa perception. Cette éducation permet à la maman : une participation active à l’accompagnement dynamique de ses contractions ; le lâcher nécessaire à l’étirement physiologique de ses tissus lors du passage du bébé ; de créer des conditions favorables pour éviter les déchirures du périnée, voir même éviter l’épisiotomie ; de se laisser guider, dans une neutralité active (c'est-à-dire une action ni trop active, ni trop passive), par la perception de son mouvement interne (force d’autorégulation interne) et de son bébé.

Lors du post-partum, dans l’objectif, de réinstaller la modulation tonique du périnée, sa vascularisation, sa coordination sensorimotrice et sa perception. Cette rééducation sensorimotrice favorise le rassemblement du périnée suite à son étirement lors de l’accouchement, plus ou moins traumatique, et plus ou moins bien vécu. Elle permet ainsi de retrouver les fonctions d’adaptation du périnée aux postures et aux mouvements de la vie quotidienne. Les indications principales de cette rééducation sont : les problèmes d’incontinences vésicales, anales et les problèmes liés à la sexualité. Cependant, lors d’un accouchement physiologique elle est fort utile pour favoriser un retour à la cohérence périnéale et faciliter la sexualité. Lors de césariennes le praticien propose une rééducation adaptée afin que le corps de la maman ait la possibilité d’exprimer la dilution de l’élan amorcé lors de l’accouchement. Ceci s’accompagne progressivement et dans la potentialité du moment. En effet, souvent lors d’une césarienne le périnée est « sidéré », suite à l’arrêt du processus physiologique intense de l’accouchement. Alors, il se désensorialise progressivement et n’est plus perçu. Ce qui génère fréquemment de grandes difficultés dans le rapport intime à soi et à l’autre jusque dans la sexualité. Je peux témoigner, en temps que thérapeute, avoir accompagné un très grand nombre de femme pour des dépressions suite à un post partum qui n’avait pas été rééquilibré.

Cette rééducation sensorielle et motrice du périnée resituée dans la globalité corporelle de la personne est très libératrice également sur le plan neurovégétatif, neuroendocrinien et neurovasculaire. Les femmes ont rapidement chaud, en rapport, par exemple, à la libération : des apports sanguins, des attaches du périnée sur le sacrum, des mouvements utérins, des drainages des tissus congestionnés, … Elle permet aussi la libération des émotions retenues ou « gelées » liées à un choc de nature physique, psychique et/ou émotionnel. Je souhaite dire aux femmes, qui ne retrouvent pas, après leur accouchement, une vie intime et sexuelle harmonieuse, tout simplement parce qu’elles ont des douleurs ou qu’elles n’ont plus de perceptions et de désirs, qu’il est possible de rétablir un équilibre afin de retrouver une vie intime savoureuse et nourrissante.

Nota Bene : Martine de Nardi est l’auteure d’un livre tout public sur "la relation sensible parents/bébé dès la grossesse et la Gymnastique Sensorielle Périnatale " à paraître en mars 2010, aux éditions le Souffle d'Or.

Témoignage de Johanna LAURENT, sage-femme libérale à Paris :

''« Venant de terminer la formation de Gymnastique Sensorielle Périnatale (diplôme universitaire en deux ans), j’ai découvert un outil exceptionnel y compris pour la rééducation périnéale.

J'aborde le périnée en cours de préparation à l'accouchement et en post-natal, avec à la fois, l'approche manuelle (traitement sur table) qui permet un éveil de cette zone et l'approche gestuelle (mouvements de gymnastique sensorielle au sol, assis, debout, allongé, où on intègre le périnée), puis l'approche verbale où les femmes expriment leur ressenti et peuvent aussi l'écrire pour le valider et voir l'évolution de leur travail qu'elles prolongent à domicile.

Ce que j'aime c'est que la rééducation n'est plus juste axée sur le périnée mais sur la globalité corporelle et psycho émotionnelle de la personne, avec un travail varié, en statique et en dynamique. C'est très précieux aussi pour retrouver son intimité et pour la sexualité après l'accouchement ».''

Témoignage d'Elise, maman de Youna 18 mois :

''« Les deux séances de rééducation périnéale en Gymnastique Sensorielle Périnatale, avec Johanna m'ont permis de découvrir une autre façon d'être touchée. Son accompagnement : sa présence, son toucher, ses propositions, ses paroles, pourtant très simples, ont étés d'une très grande douceur et très concernant. Ils m'ont permis d'établir une relation différente, avec l'ensemble de mon petit bassin.

J'ai rencontré de la bienveillance envers mes muscles et mon périnée, de la curiosité pour la structure de mon bassin, l'envie de douceur et de proximité complice avec et en mon utérus, mes ovaires, et mon vagin, et puis du respect pour le rythme et le rôle libérateur de ma vessie et de mon colon.

Globalement, ce travail m'a donné l'élan d'une autre conscience et attitude envers mon anatomie intime, qui est devenue le lieu de ma proximité à moi-même. Je me sens plus autonome et responsable de mon plaisir, mon bien-être, mon bonheur. C'est très savoureux, et facilitant dans mon quotidien. J'invite les femmes en dehors d'un contexte d'accouchement à en profiter. Et puis les hommes aussi. A tous, je vous souhaite une heureuse découverte de votre périnée ». ''

Des sites web :

www.gymnastiquesensorielleperinatale.org

www.fasciatherapie.fr

www.somato-psychopedagogie.fr

www.cerap.org