Numéro 20

Le livre d'Isabelle Aubry, présidente de l'Association Internationale des Victimes de l'Inceste (AIVI) vient de paraître aux éditions Pocket.

La première fois, j'avais 6 ans raconte non seulement le calvaire d'une enfant victime de l'inceste durant plusieurs années, mais aussi le parcours d'une adolescente brisée, oscillant entre drogue, suicide, etc. Déçue par la justice, Isabelle Aubry trouvera finalement la force de survivre grâce à son fils et à l'association qu'elle aura fondée, l'AIVI.

Des années de luttes qui auront permis quelques avancées pour les victimes, bien que ces avancées soient encore bien trop insatisfaisantes. Cet ouvrage nous ouvre les yeux non seulement sur des conséquences méconnues de l'inceste (le déni, etc.), mais aussi sur sa perception par la société, qui préfère souvent, elle aussi, fermer les yeux...