Complément web au N29

"Un chien est un carnivore opportuniste et il n'a pas le système digestif qui lui permette d'assimiler l'alimentation végétale, à moins de rendre les nutriments accessibles en cassant les cellules, au mixeur par exemple, mais, cela dit, un chien nourri uniquement de légumes ne grossit pas… Pour ma part, j'ai commencé par me fournir auprès d'un vendeur de viande pour animaux : j'ai bénéficié ainsi de prix très intéressants. Si on a un ou de gros animaux, avoir un congélateur est indispensable. Avec mon dogue allemand et ma labrador, il faut compter deux kilos de viande par jour, voire plus... Aujourd'hui, je me fournis à l'abattoir : les cuisses de poulet fermier sont à 2,5 euros le kg, c'est de la jolie viande... Ou, parfois, par flemme de faire la queue, je prends les premiers prix au supermarché : des cuisses de poulet. Je nourris mes chiens à base de poulet parce que la femelle est allergique, du moins sensible, à beaucoup de choses et que le poulet passe très bien... Les cuisses, en plus, c'est la proportion idéale de viande/os et très facile à quantifier... Pour varier, de temps en temps, je prends de la poitrine d'agneau, de porc, etc. Attention, suivant les régions du monde, le porc peut être porteur de la maladie porcine Aujeszky, inoffensive pour nous, mais mortelle pour les chiens... Cela dit, j'avais fait des recherches et ça fait plusieurs décennies qu'aucun porc français n'a été porteur de cette maladie, mais on la retrouve chez les sangliers par contre. Du coup, j'ai décidé de prendre le risque, si on peut appeler ça un risque... par contre, je m'assure toujours de l'origine géographique de la viande. Niveau organisation, je me fournis pour un mois, et je conditionne en sachets quotidiens que je stocke au congélateur. En hiver, je prends soin de décongeler la viande, l'été je la donne telle quelle... Ma femelle est habituée et n'a jamais eu de diarrhées à cause de la viande gelée, et cela l'oblige à mâcher ! Elle gobe sinon… Quant aux compléments, au début et durant leur croissance, j'y faisais bien attention... Maintenant, ça se réduit à du yaourt ; des restes de légumes : par contre, attention à ce qu'il n'y ait pas d'oignons, qui sont mortels pour le chien ; des œufs de temps en temps ; restes de poisson, parfois du poisson entier... Mon autre chien a démarré au BARF à la maison (au départ avec des poussins entiers) mais, arrivé à plus de "diversification", il s'est avéré qu'il est très très sensible au ratio viande/os. Si trop de viande, il a la diarrhée et, si trop d'os, il est constipé au point de hurler. En toute logique, pour mes cochons d'Inde, je ne voulais pas acheter de granulés et encore moins du mélange de graines ! C'est le meilleur moyen pour qu'ils aient un déséquilibre : abcès dentaires et, si pas soigné, mort de l'animal... Les cochons d'Inde trient et délaissent les granulés extrudés qui leur apportent les fibres soit disant indispensables. Le cochon d'Inde est avant tout un herbivore, les graines ne sont pas la base de son alimentation. Il en va de même pour les lapins, chinchilla, octodons... Du coup, je leur donnais du foin à volonté. Et je les mettais dans l'herbe autant que possible. Une fois par jour, je leur donnais un légume ou un fruit riche en vitamine C : le cochon d'Inde, avec le singe, est le seul animal qui, comme nous, ne synthétise pas seul cette vitamine, il est donc indispensable de la trouver dans la nourriture... On peut complémenter avec, mais je n'en voyais pas l'intérêt, avec une alimentation ciblée et variée… Au niveau financier, même pour les chiens, cela ne me coûte pas plus cher que les croquettes… À condition de trouver de bons tarifs pour la viande."

Stéphanie

À lire aussi : http://michelleailes.canalblog.com/archives/2008/02/26/8105307.html