dimanche 1 février 2009

Le Hors-série 4 en PDF

Notre hors-série N°4, Vers une alimentation consciente, est maintenant disponible à la commande en version numérique.

Lire la suite...

lundi 8 décembre 2008

Des recettes et des idées pour préparer Noël

Calendrier de l’avent

deco.jpeg Préparer son calendrier de l’avent permet de le personnaliser. On pourra simplement coudre 24 pochettes toutes simples qu’on pourra suspendre à une corde. Ou on pourra réaliser quelque chose de plus élaboré, comme sur les liens suivants :

Encore plus simple ici, suspendre des petites pochettes faites de papier crépon : http://www.momes.net/bricolages/cal...

Pour garnir le calendrier, on pourra utiliser des gourmandises certes (chocolats, pâtes de fruits, etc.), mais encore des santons de la crèche à mettre en place ou des petits mots qui sont autant de « présents » (petit message gentil, bon pour des bisous, pour une partie de jeu, etc.).

Décoration

Quelques idées pour décorer votre intérieur aux couleurs de Noël :

Gâteau gourmand sans lait, sans œufs et sans gluten

Pour Noël, vos convives ne seront pas déçus avec ce gâteau très gourmand au chocolat. Si vous ne pouvez pas consommer de chocolat, ce sera aussi très bon (en rajoutant de la pralin, par exemple).

Pour 8 personnes

choco.jpeg Pour la « pâte »

  • 1 tasse de farine de riz
  • 1 tasse de farine de châtaignes
  • 1 cuillère à soupe d’arrow-root
  • 1 cuillère à soupe de purée de noisettes
  • ¼ de tasse d’huile d’olive
  • 3 cuillères à soupe de sirop d’agave (ou de sirop de riz ou de blé)

Mélanger les ingrédients, étaler dans un moule à tarte et mettez à cuire au four pendant 30 minutes au thermostat 180 °C.

Pour le dessus :

  • 1 tablette de 200g chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe de purée de noisettes
  • 3 cuillères à soupe de farine de riz
  • Un demi litre de « lait » de noisettes

Mélanger le chocolat, la purée de noisettes et le lait de noisettes dans une casserole. Commencer à faire fondre le chocolat et rajouter la farine de riz petit à petit. Bien mélanger jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Laisser refroidir.

Si possible, démouler le fond de gâteau (attention, il est friable) et ajouter le mélange au chocolat dessus. Mettre au frigidaire.



Petites douceurs à grignoter en attendant de réveillonner

gateaux.jpegPourquoi toujours consommer des gourmandises au chocolat ou diverses sucreries ? Pour changer un peu, découvrez les gourmandises crues. Sans sucre ajouté, elles combleront néanmoins les envies de sucré et apporteront une touche ludique à vos fêtes.

Voici deux recettes tirées du livre Certains l’aiment cru, paru aux éditions Terre Vivante. Des petites « boules de Noël » qui sont un vrai régal !

Recette 1

  • 250 grammes de noix de cajou
  • 125 grammes de dattes
  • 125 grammes de raisins secs

Mixer le tout et former des boulettes avec les mains. Attention à ne pas trop en manger durant cette étape, pour qu’il vous en reste suffisamment… Le nombre de boulettes obtenues dépendra également de la taille de celles-ci.

Recette 2

  • 125 grammes d’amandes
  • 125 grammes de figues sèches
  • 125 grammes de raisins secs
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • Le jus d’une demi orange
  • 1 pincée de clous de girofle moulus
  • 1 pincée de noix de muscade moulue

Ceux-ci sont de vrais puddings de Noël miniatures, miam !

vendredi 28 novembre 2008

Tout cru

Une lectrice nous a fait parvenir un courrier en réaction à l’article Tout cru paru dans le hors-série sur l’alimentation.

  • il est complètement faux de dire que "les crudivores les plus fervents conservent généralement une part de cuit." Il existe (en tout cas, aux États-Unis) des milliers de crudivores végétaliens qui ne mangent que cru et ce, depuis de nombreuses années. Les exemples les plus révélateurs sont ceux des Dr Brian Clément du Centre Hypocrate et du Dr Gabriel Cousens du centre Tree of Life qui sont exclusivement crudivores végétaliens depuis plus de trente ans. Bien sûr, une alimentation même à 80 % crue apporte de nombreux bénéfices mais rien de comparable à une alimentation crue à 100 %. À condition d'avoir une bonne connaissance nutritionnelle, cette alimentation n'entraîne aucune carence. Des études ont été faites aux États-Unis sur des crudivores végétaliens (notamment sur la famille Boutenko, très connue dans le domaine) et il s'est avéré qu'ils étaient en parfaite santé. Ils se sont même soignés ainsi de graves maladies avec beaucoup d'autres cas (voir le DVD "Reversing the inreversible" de Valya Boutenko) : asthme, obésité, diabète infantile, problèmes cardiaques. Ils avaient juste des os plus fins mais beaucoup plus denses que ceux ayant une alimentation "traditionnelle".

Lire la suite...

dimanche 2 novembre 2008

Quelques ouvrages de cuisine spécialement pour les hommes

Le livre de cuisine pour les garçons qui veulent épater les filles avec peu de matériel et encore moins d’expérience

Nicole Seeman, Éditions Tana (2004).

Un ouvrage de petits format, aux illustrations alléchantes et contenant plus de 50 recettes « testées par les nuls en cuisine et approuvées par des cobayes féminins ». Les recettes sont simples, plutôt rapides et réalisables avec un minimum de matériel. Pour autant, le résultat ne manque pas d’allure et ne dévoilera pas que vous ne connaissiez rien à la cuisine jusque-là ! Le langage est clair : pas de termes d’expert qui nécessitent un dictionnaire ! L’ouvrage fournit également un certain nombre de consignes pour les courses, la préparation du repas, le choix des recettes, etc.

On n’est pas des nouilles, Petit guide élémentaire et culinaire pour tous les hommes d’aujourd’hui

Valérie Dousset et Patricia de Réals, Editions Mango (2008).

Ton léger et humour de rigueur dans cette collection. Les recettes sont faciles à réaliser et bien expliquées. Blagues et astuces les complètent. À prendre au second degré : les photos en noir et blanc de machos en slip montrant leurs muscles… mais apparemment moins bien équipés au niveau du cerveau ! Utile pour acquérir les bases.

Dans la même collection : On n’est pas des cakes (2006) et On n’est pas des quiches (2007).

Cuisine d’hommes

Cécile Maslakian, Éditions Minerva (2005).

Style différent pour cet ouvrage qui serait plutôt à classer dans les beaux livres : grand format et nombreuses photographies. On trouve ici le portrait de seize hommes d’origines diverses, l’histoire de chacun influençant sa cuisine, ainsi qu’une sélection de leurs recettes préférées. Les photos nous les montrent en plein travail. Le niveau des recettes est nettement plus avancé, on a affaire ici à des passionnés qui savent ce qu’ils font et souhaitent nous faire partager leur plaisir.